Au premier mai, la coutume veut que l'on offre un brin de Muguet aux personnes que l'on aime afin de leur souhaiter bonne chance.

    Il est en effet très agréable le jour de la fête du travail d'aller se balader dans les bois pour ramasser du muguet! Certains ont comme pour les champignons leur "coin" secret tapissé de cette magnifique plante à clochettes.

    Merci à France Metissage où j'ai trouvé toutes ces informations.

 

 

DSC00817bis

 

 

    

 

D'OU VIENT CETTE COUTUME?

    Le roi Charles IX  reçoit le 1er mai 1561 un brin de muguet en guise de porte-bonheur, il décida ainsi d'en offrir chaque année aux dames de la cour. La tradition était née.
    La fleur est aussi celle des rencontres amoureuses. Longtemps, furent organisés en Europe des "bals du muguet". C'était d'ailleurs l'un des seuls bals de l'année où les parents n'avaient pas le droit de cité. Ce jour-là, les jeunes filles s'habillaient de blanc et les garçons ornaient leur boutonnière d'un brin de muguet.

   Ce n'est qu'en 1889 que le muguet sera associé à la fête du travail.

   D'après  langage des fleurs, le muguet signifie « retour du bonheur ».

 

 

 

MYTHES, LEGENDES ET TRADITIONS

"La légende grecque veut que le muguet ait été créé par Apollon, dieu du mont Parnasse, pour permettre à ses neuf muses de fouler de leurs pieds nus un tapis naturel soyeux et parfumé.
En Angleterre, les larmes versées par Marie au pied de la croix auraient donné naissance au muguet, d’où son nom populaire de «larmes de Marie».
Une autre légende veut qu’à la création du monde, le muguet ait orné le chambranle de la porte du paradis. Ses clochettes tintaient chaque fois qu’un brave homme en franchissait le seuil.
Au Moyen Age, en pays d’Oc dans le sud de la France, mai était le mois du «libre courtisement». Les filles choisissaient leur fiancé et échangeaient des baisers contre des pièces de monnaie destinées à enrichir leur dot. Les femmes mariées pouvaient impunément recevoir les hommages de leurs amants.
En Allemagne, le muguet conjurait le mauvais sort et les maléfices jetés par les sorciers et les démons, les nuits de sabbat.
A Saint-Paul-Trois-Châteaux, petite ville de la Drôme (F), la tradition du muguet porte-bonheur est née vers 1560. Chargé par la reine Catherine de Médicis d’une mission secrète auprès de la riche famille romaine Borghèse, un noble chevalier revient avec une profusion de fins bracelets de muguet. Charmé, le jeune roi Charles IX donne l’ordre d’en distribuer chaque printemps aux dames de la Cour, en guise de porte-bonheur. La coutume s’étend rapidement à travers tout le pays. Et la vente libre du muguet est autorisée une fois l’an, sur les places publiques.
Au début du XXe siècle, les grands couturiers français offraient un brin de muguet à leurs petites mains et à leurs clientes. Christian Dior en fait sa fleur fétiche et l’emblème de sa Maison de couture. Sa collection 1954 «Ligne Muguet» lui est dédiée. Chaque mannequin en porte un brin lors des défilés."